Centre Culturel des Quartiers Sud

- bastia -

MAÎTRISE D’OUVRAGE
Maitrise d'Ouvrage : Ville de Bastia

Maitrise d'Ouvrage Mandataire : Seml Bastia Aménagement

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Architectes : DDA Architectes

Architectes : atel’architecture, PJ Monti & ML BENEDETTI

Acousticien : Studio DAP
BE Fluides HQE, SSI : BE CHOULET / SMI
BE Structure : ISB

BE Scénographe : ducKs Scéno
Architecte paysagiste : Hervé de Chastenet

Econmiste de la construction : Bureau Michel FORGUE

Econmiste Pièces écrites : TCE

BE VRD : Blasini

PROGRAMME
Médiathèque, Salle de spectacles.
Jauge d 300 places assises / 1170 places debout

Studios de pratiques artistiques

Studios de répétitions.
Projet BEPOS.

 

SURFACE
SP : 2812 m2.

 

MISSION
Base + EXE partielle, CEM, OPC, SSI, MOB, SIGN, HQE.

 

COÛT DES TRAVAUX
10,8 M€ h.t.

 

DATE DE LIVRAISON
Aout 2015

La réalisation du centre culturel s’inscrit dans le cadre d’un programme ANRU de rénovation des quartiers sud de Bastia pour une très grande part constitués par des opérations de grands ensemble construits dans les années soixante.

 

La réalisation du centre culturel est un enjeu principal de cette rénovation urbaine, un lieu pour tous destiné à favoriser les échanges et relations entre les habitants en développant les pratiques sociales et culturelles. Le centre culturel est un équipement dont le rayonnement dépasse largement l’échelle du quartier et est ainsi fréquenté par l’ensemble de la population bastiaise ; il joue un rôle important en matière d’ouverture du quartier vers et à l’extérieur.

Le terrain du centre culturel est traité comme un grand parc ouvert sur la ville dans lequel se situe le bâtiment. Les clôtures sont supprimées, la structure végétale conservée et renforcée, des lieux créés pour s’installer à l’ombre des pins ou des eucalyptus.

Le cahier des charges précisait aux architectes : « un lieu innovant et créatif, un lieu de contrastes, d’ombres et de lumières, lumineux et feutrés pour les espaces de lecture, sombre et sonore pour la salle de spectacle ». La réponse est littérale, radicale.

 

Les lieux destinés aux spectacles 

Les lieux du spectacle, de l’obscurité, de l’effervescence, de l’agitation sont intégrés dans un socle, une architecture tellurique constituée de blocs en béton brut teinté couleur de terre ancrés au sol. La salle de spectacle permet d’accueillir l’ensemble des manifestations de spectacles vivants, l’acoustique naturelle de la salle est modulable afin qu’il soit possible en particulier d’accueillir des chants polyphoniques sans amplification. Le bloc salle de spectacles intègre autour de l’espace scène / salle, les studios de répétions, les loges, le foyer artistes, les locaux techniques, l’administration, et l’accueil public avec bar.

 

La médiathèque

Dans le ciel, les espaces de la médiathèque, de la lumière, du calme, de la concentration, de la méditation dans une architecture aérienne, de la légèreté et de la brillance. Ce volume, comme suspendu émerge des arbres, il domine le quartier offrant un point de vue privilégié sur l’horizon, la ville et la mer.

Il illustre le renouveau de ces quartiers.

 

La médiathèque ouvre sur le ciel et l’horizon, offrant une vue panoramique sur la ville et la mer, elle est conçue comme un espace ouvert privilégiant l’espace et la lumière, un plateau libre permettant une grande flexibilité d’aménagements. Les espaces de lecture se prolongent à l’extérieur sur les coursives où l’on peut lire tout en étant protégé.

Entre les deux, l’accueil principal prolonge le parvis et établi le lien entre l’espace public et l’équipement. C’est un lieu de convivialité où l’on peut lire le journal et prendre un café dans la journée, où l’on se retrouve autour d’un verre avant ou après les spectacles.

 

Le projet répond à l’objectif de limiter les consommations réglementaires à un niveau Bâtiment Basse Consommation  avec un objectif BBC-20%.

1/1